© 2019 Tous droits réservés

CRÉATION IN SITU

« La parole soulève plus de terre que le fossoyeur ne le peut »

Un vase découvert lors de fouilles d’un ancien village amérindien a retenu l’attention d’archéologues autant que d’acousticiens et de linguistes car il était porteur de sons. Cette poterie présentait des sillons qui, au passage sur un tour de potier, révélaient l’existence de fragments de syllabes prononcées par le potier Maya il y a plus de cinq siècles. En procédant à la rotation du vase sur un tour, comme un disque microsillon, il était donc possible d’entendre le spectre vocal de son auteur. 

....................................................

Photo : © Aurélien Débat

  • Black Facebook Icon