Bryan Campbell est un artiste américain qui vit et travaille à Paris. 

Depuis 2008, il élabore un travail multi-disciplinaire mêlant l’image, le graphisme, le texte, et la chorégraphie. Ses performances manient les codes de la culture visuelle en s'attachant aux corps et cognitions qu'elle implique et qui en sont issus. Ses projets sont subtilement queer, aventureux en concept, et beaux. 

Après des études à la Tisch School of the Arts de l'Université de New York, et à la Salzburg Experimental Academy of Dance (SEAD), Bryan Campbell crée plusieurs pièces à New York, notamment une série de solos Seven Activities of the Historical Object, et le quatuor Hares on the Mountain, une commande du festival La MaMa Moves!. 

En tant que danseur, il est, entre autres, engagé dans les projets de Christopher Williams, David Parker, Sydney Skybetter, et Gus Solomons jr.

Sur la session 2009/2010, il intègre EX.E.R.CE, un programme de formation et de recherche sous la direction de Mathilde Monnier au Centre Chorégraphique National de Montpellier. Durant cette période, il initie une recherche autour du dessin animé Mon Petit Poney, et réalise, à partir de là, la conférence/performance Research for the quadruped protagonist, ainsi que la pièce Quadruped Protagonist. Les présentations de ces pièces ont fait voyager les poneys au Théâtre de la Cité Internationale (Paris), à Beursschouwburg (Bruxelles), au Judson Church (New York), au GogolFest (Kiev), au KUNSTKOMPLEX (Wuppertal) et au festival La [Déca]danse (Vanves).

Parallèlement, Bryan Campbell poursuit son travail d’interprète auprès de chorégraphes en collaborant, entre autres, avec Loïc Touzé, Jana Unmüssig, et Emmanuelle Huynh.
En 2011, il reçoit une bourse de recherche du NRW Kultursekretariat (Wuppertal) pour travailler autour de l’œuvre de l’artiste Dieter Roth. En 2013, il reçoit la bourse DanceWEB

En 2015, Bryan Campbell crée MARVELOUS, résultat d’une période de recherche de trois ans autour de la dramaturgie de l’imprimé. Ce projet, à la fois magazine de mode et culture et performance, est “publié” dans des espaces divers (théâtres et galeries) et a été présenté à PACT Zollverein (Essen), Kaaistudios (Bruxelles), le Festival Artdanthé (Vanves), Actoral (Marseille), aux Latitudes Contemporaines (Lille) et au festival d’Uzès.

En 2019, il crée SQUARE DANCE, un quatuor qui questionne les schémas des relations sociales en puisant dans les dynamiques de pratiques de danse « de société » à travers la square dance américaine. Ce projet a été présenté : au Gymnase - CDCN Roubaix, à la Raffinerie à Bruxelles et au Centre national de la danse (Pantin).

Il travaille actuellement sur Janitor of Lunacy: a Filibuster, un monologue longue durée inspiré d’une d’obstruction législative du Sénat américain, le filibuster.

Bryan Campbell est récemment engagé en tant que interprète pour les projets d’Olivia Grandville, Jocelyn Cottencin, Ambra Senatore, Perrine Maurin, Peter Jacob Kovner, and Antonija Livingstone & Jennifer Lacey, pour les récréations des Inconsolés d’Alain Buffard et de Sorry, do the tour! de Marco Berrettini. Il participe actuellement aux créations de DD Dorvillier, Gaëtan Rusquet, Marco Berrettini et Ruth Childs et fait partie du collectif dance for plants. Sa traduction en collaboration avec Vincent Weber des Poems d'Yvonne Rainer sort en avril 2021 aux éditions Trente-trois morceaux.

Les projets Bryan Campbell sont accompagnés par Météores en production, développement et diffusion.