top of page
Deep Cuts

Un jour, lors d’une promenade dans une forêt de pins, je me suis mis à frapper une branche contre le tronc d’un arbre. J’ai été touché par la similitude avec la flagellation, surtout en tant que  pratique consentie de BDSM, quelque chose que je pratiquais aussi avec des humains à cette époque. Étant soudainement en contrat sadomasochiste avec un arbre, je commençais à réfléchir sur la relation entre l’érotique et la violence dans nos articulations écologiques plus vastes. Les humains dans le capitalocène sont imbriqués avec la Terre par une multiplicité de biais - un amour profond, une dépendance matérielle, la violence basique d’exister dans une chaine alimentaire, et l’horrible violence de l’extraction sans entrave. Je me demandais si les affects du BDSM pourraient être un filtre particulièrement puissant à travers lequel je pourrais scruter les relations entre les humains et leurs écosystèmes.

 

Le solo Deep Cuts traite les sensations et les états du corps de la violence érotique. Plutôt que de m’engager dans la sphère des images liées au BDSM qu'on pourrait associer à certains costumes, objets, ou à certaines esthétiques, je m’intéresse au corps du BDSM, le corps qui généreusement reçoit ou dispense de la douleur, et les états de colère, d’extase, et d’épuisement qui pourraient l’accompagner. Le corps de Deep Cuts est un corps qui donne des coups - à soi-même, aux objets, au sol, aux meubles, qui donne des coups par la colère ou pour la percussion. Je m’intéresse à un état entre plaisir et rage, un état que j’expérimentais moi-même pendant que je frappais cet arbre, et que j’expérimente aussi sur la piste de danse, dans un combat de lutte, quand je fouette un.e amant.e, et quand je cours dans la forêt. Une sensation qui ne s’exprime que pauvrement quand on en parle, mais mieux quand on la danse ou on la gueule.

Distribution

Conception & interprétation Bryan Campbell

Lumière & scénographie Bruno Faucher

Composition sonore Aria de la Celle

Composition guitare Geoffrey Le Goaziou

Assistance dramaturgique Léa Rivière

Régie générale Géraldine Michel

Assistance à la création Oscar Houtin

Traduction en latin Marion Dapsens

Prises vidéo Foxie 2000, Gaëtan Rusquet 

 

Musiques citées Ludwig van Beethoven, Symphonie No. 6 Op. 68, Simon Rattle et le Wiener Philharmoniker ; Carl Orff, “In Trutina” ; Franz Liszt, “Années de Pèlerinage : 1ère Année : Suisse,” Alfred Brendel

Production déléguée Météores

Administration, production Charlotte Giteau

Production Sandrine Barrasso

Développement, diffusion Anaïs Guilleminot

Remerciements Katerina Andreou, Sandrine Barrasso, Florence Diry, Sophie Guisset, Madeleine Samain

Coproductions

Les SUBS – lieu vivant d’expériences artistiques, Lyon ; Montpellier Danse dans le cadre de l’accueil en résidence à l’Agora, cité internationale de la danse, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas; Pôle-Sud CDCN - Strasbourg; Festival NEXT.

 

Avec l’aide de la DRAC Ile-de-France au titre de l’aide au projet chorégraphique.

Prêts de studio

Cndc-Angers; Atelier des Marches / Le Bouscat; Le Pacifique CDCN Grenoble - Auvergne - Rhône-Alpes; La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne; CN D Centre national de la danse Pantin; La Place de la danse CDCN Toulouse Occitanie; Buda Kunstencentrum; Ballet du Nord CCN Roubaix Hauts-de-France; Le Carreau du Temple; La Ménagerie de Verre.

Ouvertures studio

9 mars 2022  LES SUBS, Lyon

17 mars 2022 – Agora / Montpellier danse

10 novembre 2022 – La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne

28 avril 2023 – Buda, Courtrai

Diffusion

25 et 26 mai 2023 – LES SUBS – Lyon – création

1 septembre 2023 - Les Bazis à Sainte-Croix-Volvestre, dans le cadre de la journée Forêêêêêt aux Bazis

9 septembre 2023 - Festival Plastique Danse Flore, Versailles

10 et 11 novembre 2023 - Festival NEXT / Kunstencentrum Buda, Courtrai (Belgique)

bottom of page